AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 un simple déjeuné; CLAES&JANE.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jane Wellinghton

avatar

Messages : 13
Pseudo : dreamer

THE WAY YOU ARE.
▬ JUKEBOX:
▬ RELATIONSHIP:
▬ TO DO LIST:

MessageSujet: un simple déjeuné; CLAES&JANE.   Mar 27 Oct - 2:34




      un simple déjeuné
      claes&jane.


.
    « ... Pour le prochain cour, lisez le livre que je vous ai remis au... » La douce voit de l'enseignante venait de se faire interrompe parle son qui annonçait l'heure du midi. Certains élèves peuvent croire qu'ils sont seuls à attendre l'heure de lunch, pourtant ils avaient tout faut. Derrière son sourire embarrasser par le fait qu'elle n'avait pu finir ce qu'elle avait à dire, ce cachait l'envie de soupirer longuement. Elle aurait depuis un bon moment déjà, quitter sa classe pour aller envaler quelque chose. Tout le monde connait des matins plus dur, ce matin là en était un pour la femme de vingt-huit ans, à son réveil, la fatigue se laissait toujours sentir dans son regard, comme si la nuit passer n'avait jamais eut lieu et la nausée qui venait avec cette fatigue l'avait empêcher d'envaler quoi que ce soit. Ce préparer un repas pour le déjeuné l'avait dégoûté et prendre un petit déjeuné l'aurait probablement rendu malade. Alors, après ce son de cloche, tout ce qu'elle voulait c'était ce rendre à l'espace du personnel de service, aussi appelé la salle des profs, pour aller chercher sa soupe qu'elle avait apporter ce matin même et laisser dans le frigo pour plus tard, lorsque la faim lui viendrait et que la nausée aurait disparue.

    Comme elle n'avait personne avec qui discuter durant l'heure qu'elle avait pour déguster son repas, elle prit un des nombreux romans qui traînait sur son bureau plus ou moins ordonné et quitta machinalement sa salle de classe.Jane n'était pas la plus grande femme qui travaillait dans cette université, du haut de ses bottes à talons, ses cheveux courts bondissaient au rythme de ses pas, entour tous ces élèves qui quittait les murs de l'université ou qui y entrait, elle se sentait bien minuscule parfois. Tenant son lire dans la bain droite et son sac à main son bras gauche, elle traversait les longs couloir de l'immeuble et courait presque pour ce rendre à cette salle précise, sa faim ce laissait sentir au point de la rendre faible. Elle en avait oublier sa fatigue tellement elle était concentré à ne pas tombé, elle qui était mal à droite, courir avec ses bottes était plus que risquer, mais le moment était mal choisit pour marcher tranquillement comme elle le faisait si souvent, partie dans ses penser, elle pouvais marcher si lentement qu'elle arrivait en retard dans ses propres cours, souriante rêvassant de tout et de rien. Ce côté si enfantin de Jane lui avait toujours permis d'être forte et heureuse, comme chaque enfant qui ne réalise pas à quel point la vie peut nous jouer des tours.

    Maintenant, d'où elle était, elle pouvait voir la porte qui la mènerait à son bol de soupe. Elle la fixait et ne pensait à rien d'autre, normalement, manger était quelque chose qu'elle pouvait oublier facilement, et n'y penser qu'après deux jours sans avoir rien envaler, ses pensées la tenait tellement occupé que se sentiment d'avoir besoin d'envaler un morceau pouvait ne pas ce faire sentir pendant un long moment. C'était surement sa fatigue et son mal de sommeil qui la rendait ainsi. À quelque pas de la salle, l'enseignante souriait comme à ses habitudes, même si cette faim la dérangeait profondément, elle attendait seulement d'envaler quelque chose pour s'évader dans sa lecture et ne pas voir le temps passer. elle allait maintenant pousser la porte quand elle tomba face à face avec un de ses collègues qui semblait être adossé à cette même porte. « Oh, je suis désolé ! » dit-elle dans un chuchotement, elle ne s'attendait pas à rencontrer quelque de si près en entrant dans ce local. C'est seulement après s'être fait un passage entre l'homme et la porte qu'elle réalisa que ce collègue en question n'était nul autre qu'un de ses bons amis, Claes qui lui avait bloqué le chemin en entrant. Après avoir déposé son livre sur une tables tout près et avoir laisser sur une chaison son fourre tout, c'est en ouvrant le frigo pour prendre le petit bol qu'elle avait laisser ce matin-là qu'elle pausa son regard sur celui-ci. « Claes, je ne t'avais même pas reconnue, comment ça va ? » Dit-elle dans un souffle tout en riant d'elle-même, ce trouvant un peu idiote de ne pas avoir reconnue un homme qui lui était bien chère. Elle l'appréciait énormément, d'une façon qui ne verrait probablement jamais. Depuis le temps qu'ils se connaissent, s'il avait dû à comprendre qu'il lui plaisait bien, il l'aurait vue depuis longtemps. Il faut dire qu'elle cache bien son jeux cette Jane, ne laissant personne voir ce qui se cache dans ses pensés. Gardant son sourire contagieux, elle se dirigeait maintenant vers le micro-onde pour y faire chauffer son plat en attendant la réponse de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
un simple déjeuné; CLAES&JANE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Super-nulle cherche réponse à question-simple: réponse urge!
» [Danse] branle simple
» logiciel plus simple que l'SPSS
» Une vie plus simple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEYOND THE DISTURB :: where is my head? oh, just here. :: L’université :: Administration :: Espace du personnel de service-
Sauter vers: