AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »

Aller en bas 
AuteurMessage
Ziggïe Yanosis

avatar

Messages : 42
Pseudo : Oasis ou Lenka Junk
Credit : OH TAINTED!

THE WAY YOU ARE.
▬ JUKEBOX: the virgins ♦ Rich Girls
▬ RELATIONSHIP:
▬ TO DO LIST:

MessageSujet: RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »   Mar 27 Oct - 18:18


« Un malheur n’arrive jamais seul
____________
RYAD AND ZIGGÏE


Une journée qui commence mal a toujours pour habitude de terminer mal, une fois n’est pas coutume, c’est en tombant de son lit que Ziggïe se réveilla. Après un bref coup d’œil sur son réveil pour confirmer son retard, elle sauta sur ses pieds, se cogna l'orteil contre le bureau et étouffa un grognement. Et merde, encore un jour ou elle avait loupé son cours de psychologie… elle enfila une robe courte bleu turquoise, des bottes en dain beige et agrippa la veste en cuire, et l’écharpe qui traînait sur le porte manteau. C’est par de grandes enjambées et en laissant échapper quelques jurons qu’elle traversa le campus, l’air piquant d’automne lui glaçait les joues. La jeune Yanosis suivit les cours de la matinée avec une migraine impossible, ce qui lui donnait cette mauvaise humeur des lendemains de soirée… Qu’est ce qu’elle pouvait détester les « gueules de bois », à croire qu’elle n’y était pas encore habituée. Et pour couronner le tout alors qu’elle dévorait avec férocité son repas de midi, une nouvelle qu’elle redoutait ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Entre deux bouchées, elle sentit son téléphone vibrer dans sa poche. En entendant les paroles de son interlocuteur, la jeune fille grimaçait de colère.
Z « QUOI ? Il n’a pas encore signé les papiers ? Non mais quel… Soyez patient s’il vous plait je règle ça dans l’heure qui suis…. Il va le regretter… Non ce n’est pas à vous que je parle ! »
Sa voix commençait dangereusement à monter dans les aigus, sans s’en apercevoir, ses doigts se refermèrent sur son sandwich, écrasant au passage quelques tomates. Lorsqu’elle coupa la conversation téléphonique ses doigts se crispèrent. Bon sang ! Comme si elle n’avait pas eu assez d’emmerde il fallait que ce chieur face des siennes ! Elle allait lui en faire voir, ça elle pouvait le jurer.
A « Zig pourquoi tu fais cette tête quelque chose ne va pas ? »
Z « Laisse tomber ! Quelqu’un a décidé de foutre en l’air ma journée, comme si elle n’avait pas assez mal commencé… On se voit plus tard »

Ses paroles étaient plus destinée à elle-même qu’a son interlocutrice et elle n’eut même pas le temps de répondre que la jolie blonde avait déjà disparut.

Si son père apprenait cette fichue erreur, elle allait passer un sale quart d’heure ! Il fallait qu’elle règle cette histoire au plus vite, mais son « mari » - elle frissonna à cette pensée – n’avait pas l’air de vouloir arranger les choses, à croire qu’il aimait l’emmerder – ce qu’elle aimait aussi faire cela dit. Pour la deuxième fois de la journée ont pouvait apercevoir Ziggïe traverser le campus en jurant, non elle n’était pas tout les jours comme ça, à l’ordinaire la jolie blonde était une fille souriante… Il ne lui fallut que 5 minutes pour atteindre terrain de sport du campus, il ne faisait pas encore assez froid pour que les entraînements se passent dans le gymnaste, les footballers s’entraînaient donc sous le léger froid d’automne.

La jeune Yonasis ne fit pas attention aux sifflements déplacés des footballers, en temps normal elle aurait été flattée mais aujourd’hui ses bruits désagréables ne faisaient que taper sur son système nerveux. Ryad n’était pas difficile à repérer, sa tignasse châtain, quoique assez courte, bougeait au rythme du vent. Il n’était habillé que d’un short de foot, laissant son torse nu, Ziggïe se surprit à le mater pendant quelques minutes, elle s’interrompit lorsqu’elle remarqua qu’il se dirigeait vers elle, un sourire narquois sur ses lèvres. Celui-ci provoquait anormalement des envies de meurtres, comme d’autre envies bien plus contradictoires… Mais elle enfui cette pensée au fond d’elle-même.
R « Te revoilà déjà… je ne savais pas que j’allais te manquer en aussi peux de temps… »
Il baissa son regard sur ses jambes nues… laissant apparaître un regard interrogateur et à la fois malicieux. Il devait sans doute se demander pourquoi elle était habillée aussi légèrement pour la saison, elle hésita à lui dire que s’il n’avait pas décidé de l’emmerder elle aurait pu se changer mais elle retint ses paroles.
Z « Tu as vraiment décidé de m’emmerder Matthews ou signer les papiers est simplement un oubli ? Ce qui m’étonnera fort ! »
Elle sentit alors le regard des autres footballers sur eux, comme si il ne savait pas s’occuper de leur stupide ballon ! Elle leurs jeta un regard amère.


Dernière édition par Ziggïe Yanosis le Lun 2 Nov - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryad Matthews
RYADi am god
avatar

Messages : 113
Pseudo : GOD ;)
Credit : Cristalline

MessageSujet: Re: RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »   Mar 27 Oct - 18:44

    La journée avait commencé si rapidement et tellement bien pour le jeune Ryad, qui s'était levé de bonne heure ce jour. Il avait quelques petits trucs à régler, ou plutôt son portable s'était mis à sonné dans la chambre universitaire où il logeait. Apparemment, ses colocataires n'avaient pas entendu le portable sonner, et puis, peu importe, Ryad s'en fichait totalement de ses colocataires, il ne pouvait pas vraiment les blairer surtout ce Charlie. Lui, Ryad, l'homme le plus hétérosexuel que l'on n'ait jamais vu, en collocation avec un homosexuel, imaginable. Bref, il répondit à son portable, cétait l'avocat de sa très chère « femme », ce dernier lui demandait quand est-ce qu'il allait signer les papiers du divorces, alors Ryad lui raccrocha au nez, ne voulant pas entendre parler de ce divorce. Qu'avait-il déjà fait pour se marier à une femme comme elle ? Ah oui, c'était à Las Vegas, il avait trop bu, et s'était marié depuis ils devaient divorcés, mais Ryad s'en fichait totalement pour l'instant, il avait bien d'autres choses importantes à régler comme l'histoire avec son entraineur et meilleur ami, Graham.

    Il suivit avec attention son cours d'anglais, c'était bien l'une des seules matières où il excellait avec le sport, l'histoire et les mathématique, un peu les matières principales pour lui, le reste ne lui servait totalement à rien. Le cours se passa vraiment rapidement, il mangea ensuite, lors de la pause-midi, un bel hamburger avant de recevoir un message qu'il y avait entrainement de football, c'était avec rapidité qu'il termina cet hamburger, et rentra dans sa chambre afin de prendre ses affaires, Graham allait le tuer s'il arrivait en retard. Il ne faisait pas vraiment très froid pour Ryad, habitué à ce temps, alors il s'était mis seulement en short comme d'autres personnes de l'équipe et il commença l'entrainement, qui était plutôt dirigé vers le physique aujourd'hui. L'entrainement passait plutôt lentement contrairement au cours, puis les footballeurs se mirent à siffler, et Ryad tourna sa tête, voyant directe sa femme : Ziggïe. Il s'approcha d'elle : « Te revoilà déjà… je ne savais pas que j’allais te manquer en aussi peu de temps… », lui dit-il. Il fit un petit sourire à sa remarque, puis soupira : « Pourquoi pas les deux ? Ton avocat m'énerve à m'appeler toutes les cinq minutes, je vais le tuer, je te jure. », lui dit-il, irrité.

    Ziggïe Yanosis, il ne la connaissait pas, du moins avant qu'ils ne se marient. Il ne l'avait jamais vu dans le campus, une parfaite inconnue, elle semblait être une femme assez discrète comme bien d'autres personnes de cet école. Tout le contraire de Ryad qui aimait s'afficher, qui se proclamer être la personne ayant coucher avec le plus de filles dans ce campus, ou bien d'autres choses qui le valorisait. « Ce soir... on se voit, ou pas ? T'as bien besoin d'un peu de détente, non ?  », lui demanda-t-il, simplement pour l'énerver encore plus. De toute façon depuis qu'ils étaient mariés, ils ne faisaient que cela : soit c'était Ryad qui l'emmerder, ou l'inverse Ziggïe qui emmerdait Ryad. « D'ailleurs, j'ai appris que tu as couché avec un autre mec. Qui est-ce ? », lui demanda-t-il, faisant mine d'être énervé : il s'en fichait d'elle, mais ils étaient mariés donc ça l'énervait de passer pour le cocu. L'équation était simple : Ryad avait droit de voir ailleur, Ziggïe n'en avait strictement pas le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziggïe Yanosis

avatar

Messages : 42
Pseudo : Oasis ou Lenka Junk
Credit : OH TAINTED!

THE WAY YOU ARE.
▬ JUKEBOX: the virgins ♦ Rich Girls
▬ RELATIONSHIP:
▬ TO DO LIST:

MessageSujet: Re: RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »   Lun 2 Nov - 0:09

C’était étrange, les deux jeunes gens prenaient un malin plaisir à se torturer, Ziggïe adorait voir Ryad fulminer, c’était comme sa petite gâterie du jour… Et c’était certainement réciproque. L’opposition des étudiants les poussaient à se détester… Comment des personnes aussi différentes auraient-pu se retrouver dans une telle situation ? La question se laissait deviner. Ziggïe n’avait pas de problème avec l’alcool, elle était juste un peux trop fêtarde… D’ailleurs elle pensait sérieusement à se calmer sur la boisson alcoolisée…À la réponse du jeune homme, celle-ci esquissa un sourire, la vengeance était un plat qui se mangeait froid, et c’était grâce au garçon qu’elle l’avait appris. Il fallait dire que ses derniers temps elle avait apprit à être patiente, à accepter les merdes qui lui tombaient dessus, pas avec le sourire mais presque. D’autant plus qu’elle trouvait encore plus sexy le jeune homme lorsqu’il avait cet air anxieux sur le visage. Celui-ci interrompit une nouvelle fois la jeune femme dans ses réflexions.
R « Ce soir... on se voit, ou pas ? T'as bien besoin d'un peu de détente, non ? D'ailleurs, j'ai appris que tu as couché avec un autre mec. Qui est-ce ? »
Elle avait beaucoup de plaisir à manipuler certaines personnes, surtout celles comme Ryad. Ziggïe avait apprit à jouer de ses charmes et certainement plus de fois que le jeune homme le pensait. La jolie blonde déposa ses mains sur ses hanches pivota légèrement la tête et s’approcha lentement du jeune homme, ses yeux plongés dans les siens, et un léger sourire malicieux dessinait ses lèvres. Il y avait quelque chose d’étrangement pervers dans leurs attirances, ils se détestaient plus que quiconque et pourtant ils ne pouvaient se passer l’un de l’autre. La jeune fille ne savait pas d’où provenait cette attraction, si elle était malsaine ou non, mais elle était beaucoup trop fière pour se l’avouer et préférait enfuir toutes ses sensation au plus profond d’elle-même. Lorsque son visage n’était plus qu’a quelques centimètres de celui de Ryad, une étrange électricité dans l’air la fît frissonner. Dans un souffle la jeune fille prononça ses dernières paroles, ses doigts se baladaient lentement sur les lèvres du jeune homme pour ensuite caresser ses joues males rasées – ce qu’elle trouvait encore plus à son goût. Elle prenait la peine d’articuler les moindres mots qui sortaient de ses lèvres :
Z « Mmm Matthews … Je dois avouer que certaines de tes propositions me tentent… Ziggïe descendit le bout de ses doigts dans son coup. Mais malheureusement pour toi, la première et dernière nuit que nous avons passés ensemble m’a été totalement effacé, et pourtant lorsque je prend mon pied je peut te dire que l’instant reste dans ma mémoire, et malgré n’importe quel nombre de vodka que j’ai pu ingurgiter avant… Je pense donc que tu n’es pas à la hauteur de mes espérances… »
Lorsqu’elle eut fini de prononcées ses dernières paroles elle se détacha de Ryad satisfaite de l’emprise qu’elle pouvait exercer sur lui dans ce genre d’exercice. Elle détacha son regard – qui s’était changé en de l’indifférence – et constata que le reste de l’équipe ne ratait rien de la scène, ce qui ne fît qu’élargir son sourire espiègle.
Z « Ryad, Ryad, Ryad… Tu sais chéri, on est au 21e siècle… Je sais qu’il est difficile pour toi de te dire qu’aujourd’hui les femmes sont à égalités –même quelques fois supérieurs- des hommes mais c’est comme ça. Donc effectivement j’ai pris mon pied avec un autre mec, et là je peux te dire que je ne l’ai pas oublié, même après être un peu pompette je dois l’avouer… Et tu crois vraiment que je vais te dévoilé son nom ? Contrairement à toi, je ne m’amuse pas à me venter de toutes mes aventures, j’ai d’autres mérites que ceux là moi… »
Ziggïe adorait jouer avec le jeune homme, il fallait dire qu’elle ne manquait pas de répartie, ce qui était certainement dû au faite qu’elle avait grandit seule avec son père. Être élevée par un homme pouvait avoir des avantages comme des inconvénients, comme ne pas avoir d’écoute féminine pour des problèmes purement féminin, ou attrapé un caractère plutôt garçon manquée, aimer les trucs de « mecs »… mais Ziggïe n’en avait jamais vraiment souffert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryad Matthews
RYADi am god
avatar

Messages : 113
Pseudo : GOD ;)
Credit : Cristalline

MessageSujet: Re: RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »   Lun 2 Nov - 21:55

    Ziggïe, il ne l'avait jamais aimé du moins amoureusement et il n'avait jamais aimé personne. De toute façon, Ryad ne croyait pas en l'amour ou tout les autres blablas du même genre, ce n'était qu'un ramassis de conneries. Bref, avec elle, il n'avait pas besoin de réfléchir, c'était vraiment simple : il voulait l'énerver et c'est pour ça qu'il refusait à chaque fois le divorce, alors qu'au fond il voulait divorcer de cette femme, qui se montrait très envahissante récemment. Là, il lui avait demandé quel était le prénom de l'homme avec qu'il avait couché dernièrement, Ryad savait très bien qu'il ne s'agissait pas de lui mais bien d'un autre mec, encore un imbécile qui voulait s'attirer les foudres du footballeur, surtout qu'il n'allait pas de main morte.

    Puis, elle joua avec lui, chose qu'il aimait bien évidemment et c'est pourquoi il tombait si facilement dans ce genre de pièges trop gros. Après l'avoir bien chambré en quelque sortes, elle s'éloigna de lui puis elle déclara ne pas vouloir lui dire quel était le prénom de l'homme avec qui elle avait couché dernièrement. Ce qui l'énerva encore plus, c'était le fait qu'elle dise qu'il était en gros une 'merde' au lit et que son dernier coup était bien plus performant que lui. Il posa sa main sur l'épaule de sa femme et pressa légèrement dessus : « Tu te fous de ma gueule, c'est ça ? », lui demanda-t-il. Il s'avança vers elle, la faisant reculer pour qu'il soit à l'abri des regards de ces camarades, la plupart des gens qu'il n'appréciait pas d'ailleurs. Ils furent derrière un mur d'un bâtiment, Ryad fixait d'un regard noir la belle Ziggïe : « Moi ? Être un mauvais coup ? T'es sûre de toi ? , lui demanda-t-il à nouveau, tu veux qu'on voit ça tout de suite ?  ». C'est sur qu'il s'était un peu emporté, il soupira alors. Il se posa contre le mur juste à côté de Ziggïe, et de nouveau il laissa échapper un long soupir : il n'en avait plus que marre de cette fille.


(j'avais zéro inspiration désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »   

Revenir en haut Aller en bas
 
RYAD&ZIGGÏE ▬ « Un malheur n’arrive jamais seul »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEYOND THE DISTURB :: where is my head? oh, just here. :: Club Sportif-
Sauter vers: